pub
logo
Facebook Instagram Youtube

Ancienne église jésuite / Quartier Latin

Addresse Rue des Brasseurs 6900 Marche-en-Famenne
Téléphone(s) +3284321713 +3284321712
Cette ancienne église jésuite, classée en 1985, est le seul vestige de l'ancien collège des jésuites du XVIIIe s. Elle abrite aujourd'hui un séduisant complexe hôtelier.Autorisés à enseigner en 1572, certains Jésuites provenant de Huy vinrent enseigner à Marche-en-Famenne à partir de 1620 ou 1627 (selon différentes sources). Après une première installation, ils construisirent un collège sur le site de la Rue des Brasseurs. Un collège jésuite comportait idéalement trois parties: la 'Maison' des Pères (groupe isolé de construction autour d'un cloître), les classes (groupées autour d'une cour) et les communs, destinés à servir la 'Maison' et qui s'ouvrait sur la rue. La 'Maison', construite entre 1650 et 1671, se situait dans l'aile attenante mais antérieure à l'église. Le jardin des Pères se trouvait à l'arrière de l'aile, vers les remparts. De là, un passage souterrain reliait le collège des Jésuites à un verger à l'extérieur des remparts de la ville. Concernant l'église, il est possible qu'un premier édifice à simple nef rectangulaire et à plafond ait existé au XVIIe s. L'église du collège, dont la façade est visible aujourd'hui, a été construite entre 1732 et 1740. La façade, construite en brique et en pierre bleue, est structurée en compartiments: verticalement grâce à des pilastres et horizontalement par des entablements. Un fronton courbe surplombe la façade et est encadré de volutes. L'ensemble de ces caractéristiques marque l'influence du style baroque (XVIIe-XVIIIe s.). Un perron se divisant en deux volées d'escaliers précède l'entrée. Le monogramme I.H.S. (translittération du nom de Jésus et blason de la Compagnie de Jésus) surmonte le portail d'entrée. L'intérieur de l'église était voûté à croisée d'ogives, témoignant du style gothique, alors que des décors de palmettes annonçaient le Néoclassicisme. Une galerie d'entrée longeait l'église sur le flanc sud et s'ouvrait sur la cour des classes. Le collège jésuite fut supprimé le 20 septembre 1773 par le pape Clément XIV et sous l'influence de la politique autrichienne. Le 1er novembre 1773, un collège provisoire fut mis en place et l'enseignement fut dispensé par des prêtres séculiers désignés. Une des premières écoles de l'Etat, bien que toujours tenue par des prêtres, fut le Collège ordinaire de Marche, créé en 1777 ( le Gouvernement de Marie-Thérèse d'Autriche le convertit en 'collège thérésien'). Désaffectée, l'église fut rendue au culte pendant quelques années après le grand incendie de 1806. Les écoinçons qui se situent sur le portail de l'église témoignent de la nouvelle affectation de celle-ci en salle des fêtes communale (ou Casino) en 1871. En 1875, la façade fut entièrement reconstruite et la ''Maison' des Jésuites est transformée en école communale pour garçons. Vers la même époque, une prison est construite à l'emplacement des bâtiments des classes. Par la suite, l'école communale est transformée en caserne pour les pompiers de la ville, tandis que la prison est en partie démolie pour construire une aile pour le garage des pompiers et un bureau pour les R.T.T. En 1989, l'entièreté des bâtiments est abattue, excepté l'église, classée depuis 1985. Des fouilles d'urgence sont effectuées par le Cercle Historique de Marche-en-Famenne en juillet 1991. Ensuite, deux ailes sont construites, refermant le complexe en forme de U. L'ensemble abrite désormais le complexe hôtelier du Quartier latin. Cette appellation se justifie historiquement: en effet, présent durant 150 ans (1650-1794), le Collège d'Humanités était appelé également 'école latine'. Selon la règle, les élèves devaient y parler latin, aussi bien avec les professeurs qu'entre eux.

Accueil

Français
PMR

Équipements/Services

Parking

Classification/Labellisation

Classement Non classé
Patrimoine bâti
Édifice religieux
Monument
Classement Non classé