pub Tourisme Arts | Visit Marche-en-Famenne
logo
Retour à Arts

'Moine Blanc Curé', sculpture de Jozia Gozdz (2006)

Arts

Adresse

Lire plus Réduire

Sculpture de Jozia GOZDZ (2006) en GRANIT.

Cette oeuvre figurative est issue d'un bloc de cinq tonnes de petit granit de Sprimont, travaillé par l'artiste à la disqueuse, au marteau et au burin. Elle représente un moine, vêtu d'une bure, en position de prière. La capuche qui lui 'mange' le visage et la tête baissée symbolisent l'envie de l'homme de Dieu de se consacrer uniquement à la prière et de ne pas laisser son regard s'éparpiller. Le thème du moine s'est imposé de lui-même, l'ancien presbytère des Blancs Curés se trouvant en contrebas de l'église (propriété privée).

Jozia Gozdz est née à Liège en 1950 d'un père polonais et d'une mère russe. Elle a d'abord vécu à Liège avant de venir s'établir à Baillonville. Elle a entamé des cours de peinture aux Beaux-Arts de Liège en 1992 et a répondu en 1994 à un 'appel de la pierre' qui la conduisit à ne plus sculpter désormais que ce matériau. La ville de Marche l'a confrontée à plusieurs blocs de petit granit dont elle a fait éclore des sculptures qui ornent aujourd'hui divers endroits de la commune de Marche. Des pierres de quinze tonnes qu'elle a érodées, taillées, ciselées, peaufinées, avec rage, amour et persévérance, gardant jusqu'au bout, au plus profond d'elle-même, le mystère, l'interrogation de la finalité de son œuvre. Il est vrai que la sculpture monumentale s'apparente difficilement au travail féminin. Il s'agit donc d'un véritable défi pour celle qui accepte de jouer le jeu. Elle pourrait se contenter d'œuvrer en des pièces plus discrètes, mais Jozia Gozdz aime défier la matière. Elle veut affirmer sa personnalité dans des œuvres grandioses tournées vers la lumière, des œuvres féminines et viriles à la fois qui trouveront écho à n'en pas douter.

Renseignements

Contact


Blanc curé 4.jpg Blanc curé 3.jpg Blanc curé 1.jpg Blanc curé 2.jpg

Partagez l'article via